15 ans de « legal technology »

Chacun s’en souviendra peut-être et en sera d’accord : à l’aube du troisième millénaire, la fonction de juriste, même en entreprise, ignorait cordialement l’informatique et la « legal technology » sauf lorsqu’elle en négociait les contrats ou en transigeait les litiges et contentieux.

Lorsqu’au printemps 2000 Legal Suite faisait ses premiers pas, nous partagions un plaisir presque euphorique à constater dans les yeux et les réactions de nos premiers prospects l’étonnement et les perspectives que leur apportait cette révélation : oui, il existait des logiciels conçus par des juristes pour des juristes afin de leur faire partager les fruits des technologies de l’information. À l’encontre de toutes les autres fonctions de l’entreprise qui se les étaient appropriées chacune pour leur métier, le département juridique était encore un des derniers rouages de l’économie qui semblait prêt à s’en passer pour encore bon nombre d’années.

15 ans plus tard, des acronymes qui n’existaient pas en l’an 2000, tels que « GRC » pour Gouvernance Risk Management & Compliance, « ECM » pour Enterprise Contract Management ou plus récemment encore – fin 2013 – « ELM » pour Entreprise Legal Management, on structuré le marché mondial de la « legal technology » qui s’exprime en milliards et qui est désormais indissociable de la course à la mondialisation et à la globalisation de l’économie.

Legal Suite et tous ceux qui ont rejoint et participé à son aventure, sont fiers d’avoir vécu les premiers pas de cette contribution innovante au service d’une fonction juridique millénaire mais que l’économie mondiale actuelle ne peut plus dispenser d’une réelle démarche de performance et d’efficacité au profit des entreprises et organisations qu’elle sert.

Nous vous donnons rendez-vous le 10 décembre prochain pour célébrer les 15 ans de Legal Suite et récompenser les entreprises qui ont fait de la « legal techmology » un levier de la performance juridique.

Patrick Deleau, Président Fondateur de Legal Suite, édito de la newsletter Legal Suite n°51