Comment la fonction juridique peut-elle mieux contribuer à la performance de l’entreprise ?

Comment la fonction juridique peut-elle mieux contribuer à la performance de l’entreprise ?

Publié le : 06/11/2020 06 novembre nov. 11 2020

La fonction juridique a pour mission d’assurer la légalité et la conformité des actions permettant le développement de l’entreprise. 
Si personne ne nie cette évidence, les avis sont plus partagés lorsqu’il s’agit d’évaluer la contribution de la fonction juridique à la performance de l’organisation.
En effet dans les entreprises françaises, le juriste est encore perçu comme quelqu’un de tatillon, un potentiel frein au business.
Cette vision caricaturale et subjective est toutefois le résultat de plusieurs facteurs, et c’est en faisant varier ces facteurs que l’image de la fonction juridique peut évoluer.

La place de la fonction juridique sur l’échiquier du pouvoir en entreprise

Une direction juridique bien structurée avec un directeur qui siège au comité exécutif n’a pas le même poids qu’un service rattaché au directeur financier ou au DRH.

Direction stratégique d’une part, service support d’autre part, la place au sein de l’organisation peut avoir un impact sur la considération de la fonction juridique en interne.

Le positionnement du département juridique va donc dépendre de la volonté de la direction générale de le mettre en avant ou pas.

Et dans ce domaine c’est généralement la vision de la direction générale quant aux bénéfices apportés par la direction juridique qui va entrer en ligne de compte.

Le département juridique : un véritable business partner

C’est aussi le mode de collaboration entre la fonction juridique et les opérationnels qui va être déterminant. On observe que plus l’action globale du département juridique est proactive et plus la perception de sa valeur sera positive.

Ainsi le département juridique qui occupe une position de business partner, sera plus en mesure d’apporter aux opérationnels des solutions efficaces pour une meilleure maitrise de leurs risques.

Certains juristes ont un rôle proactif et sont systématiquement impliqués par les autres départements sur l'ensemble de leurs activités.  D'autres, au contraire, sont en mode réactif et vont répondre aux sollicitations des autres départements plus ponctuellement.

Dans l'idéal l’implication du juridique en amont des activités stratégiques assure une meilleure maitrise des risques et une performance optimisée.

 

La fonction juridique pilotée comme un centre de profit

Image dégradée, condamnation à payer des millions voire des milliards d’euros, les conséquences d’une mauvaise gestion des risques peuvent être colossales pour une entreprise entrainée dans un procès public.

Rien qu’en matière contractuelle, on estime qu'une bonne gestion a un impact direct sur le chiffre d’affaire et sur les dépenses de l’ordre de : 
  • 1 à 2% d'augmentation des revenus
  • 2 à 7% de réduction des coûts
  • 30% de réduction des frais administratifs 
Source Etude Aberdeen sur les bénéfices de la gestion contractuelle

Certains directeurs juridiques veulent ainsi positionner la fonction juridique comme un véritable centre de profit.

Ils mettent alors en place des indicateurs pour mesurer les gains liés à une gestion optimisée des contentieux : écart entre la demande de la partie adverse et les versements à effectuer au final ou inversement écart entre les sommes récupérées et les demandes initiales.

 

Des équipes juridiques qui intègrent les enjeux opérationnels

Pour contribuer à la performance globale de l’entreprise, la fonction juridique doit avoir une compréhension détaillée des enjeux stratégiques et opérationnels de l’entreprise.

Ainsi, dans les entreprises qui pilotent de gros projets informatiques ou industriels, les contract managers vont collaborer avec les project managers. Ils vont ainsi identifier les risques juridiques et les leviers de négociation ayant trait aux différents contrats pour optimiser le fonctionnement du projet.

En matière commerciale, la fonction juridique est à la manœuvre pour préparer des contrats bien ficelés qui anticipent les difficultés de négociation et facilitent le travail des commerciaux pour finaliser la signature d’une affaire.

Pour la gestion des contentieux la fonction juridique communique étroitement avec la direction financière pour provisionner les débours qui vont directement impacter les résultats financiers de l’entreprise.

 

Définir et communiquer les KPI du département juridique

Pour valoriser la contribution de la fonction juridique, il faut aussi la mesurer et la communiquer en interne.

C’est donc bien le rôle du directeur juridique ou responsable du département juridique de mettre en place des indicateurs de performance : éléments quantitatifs sur la gestion des dossiers, budget d’achat de prestations d’avocat etc…et de les communiquer en interne.

Au final, c’est la curiosité et la volonté des juristes de quitter leur zone de confort juridique pour aller vers le « business », terrain moins maîtrisé et donc plus risqué qui permettra de changer les perceptions et de faire apprécier à sa juste valeur, leur contribution à la performance de l’entreprise.

Vous aimez cet article? Inscrivez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de l'actualité de Legal Suite

Historique

<< < ... 2 3 4 5 6 7 8 ... > >>
Information sur les cookies
Tous les sites web de Legal Suite utilisent des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Nous respectons votre vie privée. En cliquant sur Accepter, vous consentez à ce que les cookies soient utilisés pour faire fonctionner et améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Si vous ne souhaitez pas que nous utilisions ces informations, vous pouvez modifier les paramètres des cookies dans votre navigateur. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, cliquez ci-dessous sur Plus de détails.
Accepter